Quel est le meilleur âge pour une première grossesse ?

Quel est le meilleur âge pour une première grossesse ?

novembre 29, 2018 0 Par admin

Au fil des années, la fertilité des femmes diminue. Les chances de tomber enceinte ne sont pas pour autant réduites. Les dernières statistiques montrent cependant une forte chance de tomber enceinte après 35 ans. Quel serait alors le meilleur âge pour une première grossesse ?

Meilleur âge pour une première grossesse : après 30 ans pour la stabilité professionnelle !

Une étude effectuée par l’Institut national d’études démographiques (INED) montre que les femmes sont plus diplômées que leurs maris. Aussi, elles s’intéressent plus à la poursuite de leur étude et y consacrent une grande partie de leur vie. Les femmes sont également très actives entre 25 et 53 ans. Chez la majorité d’entre elles, la vingtaine à la trentaine est réservée aux études et à l’insertion dans le monde du travail. C’est au cours de cette période que les femmes sont en quête de stabilité professionnelle. Concrètement, la plupart des femmes ne pensent pas encore à engrosser dans cette tranche d’âge. Une étude danoise a d’ailleurs montré qu’avoir son premier enfant après 30 ans réduit les pertes financières. Contrairement à une grossesse à 25 ans, les femmes risquent moins quant à leur congé de maternité et leur salaire. Dans certains cas, avoir un enfant avant 25 ans expose même les femmes à une perte de rémunération annuelle de 2 à 2 ans et demi. Sur le plan professionnel, vivre sa première grossesse après 30 ans reste le plus intéressant. Mais qu’en est-il sur le plan médical.

Fertilité féminine : l’horloge biologique tourne

Le meilleur âge pour une première grossesse dépend certes de la situation financière de la femme. Il ne faut cependant pas oublier que l’horloge biologique tourne. Selon un spécialiste en fertilité, la fertilité d’une femme est à son apogée à la vingtaine. Les chances de tomber enceinte à 25 ans s’élèvent ainsi à 25 %. Concrètement, une femme devrait engrosser au bout de 4 mois de rapports réguliers sauf s’il y a une anomalie. Jusqu’à 30 ans, la fertilité diminue petit à petit puis de plus en plus rapidement 30 à 40 ans. Une fois l’âge de 45 ans atteint, les chances de tomber enceinte atterrissent à 0,5 % par cycle menstruel.