Savoir choisir les aliments bons pour le cerveau

Savoir choisir les aliments bons pour le cerveau

décembre 12, 2018 0 Par admin

Le corps humain est un tout indivisible. Si une bonne alimentation équilibrée contribue à la bonne santé générale, il en va de même pour le cerveau. Une bonne alimentation aide à le préserver du vieillissement précoce. Quels sont les aliments bons pour le cerveau ? Et lesquels sont nocifs à son bon fonctionnement ?

Les aliments bons pour le cerveau

Pour que le cerveau puisse assurer ses fonctions convenablement, il lui faut un apport suffisant d’oxygène et de sucre, notamment le glucose. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut abuser de bonbons ni de sodas. Il suffit d’une nourriture équilibrée pour combler ces besoins. Pour l’apport en oxygène, choisir les aliments qui favorisent une bonne circulation sanguine cérébrale et une bonne oxygénation du sang. Ce qui est le cas de la betterave, consommée crue ou cuite et de la coriandre, respectivement. La cannelle va venir en renforcement, car elle stimule le métabolisme du sucre au niveau du cerveau et limite le déclin précoce de ses fonctions cognitives : intelligence, attention, concentration, acquisition de connaissances, mémoire. Le cerveau a besoin d’une bonne stimulation pour rester éveillé. C’est le rôle dévolu au chocolat. Enfin pour augmenter la mémoire, privilégier la consommation d’épinard, d’huile d’olive qui peut être accordée à toutes les sauces. Attention toutefois à ne pas consommer des aliments nocifs pour le cerveau.

Les aliments à éviter

Il est nécessaire de protéger son cerveau du vieillissement et de tout ce qui pourrait nuire à son bon fonctionnement. Il y a en premier lieu le saucisson. De par sa forte teneur en sel, elle peut augmenter la pression artérielle. Ce qui va avoir pour effet négatif de perturber le flux sanguin et partant la bonne oxygénation du cerveau. Au banc des accusés figurent aussi la soupe en brique et la viande rouge. La première est soupçonnée de favoriser les mécanismes de dégénérescence du cerveau. La seconde, quant à elle, est mise en cause dans l’apparition des plaques d’athérome. Les conséquences néfastes sont les tristement célèbres accidents vasculaires cérébraux ou AVC. Un autre ennemi redoutable est l’alcool. À part l’état de dépendance qu’il peut engendrer, il est neurotoxique. De plus il peut causer des maladies mentales à type de psychose hallucinatoire.