Vasectomie : méthode contraceptive masculine définitive ?

Vasectomie : méthode contraceptive masculine définitive ?

novembre 9, 2018 0 Par admin

La planification familiale permet à chaque couple de décider du nombre d’enfants qu’il veut avoir. Plusieurs méthodes sont proposées dont la vasectomie. Qu’est-ce que la vasectomie ? Et la vasovasostomie ?

Qu’est-ce que la vasectomie ?

La vasectomie est une méthode contraceptive masculine. En effet elle est pratiquée chez l’homme quand le couple a pris la décision d’arrêter définitivement la procréation. C’est une contraception masculine visant à rendre l’homme infertile. Chez l’homme, les spermatozoïdes sont produits au niveau des testicules. Par la suite ils vont rejoindre l’épididyme, le lieu de leur stockage et de leur maturation. Ce passage se fait par l’intermédiaire des canaux déférents. L’intervention consiste donc à sectionner les deux canaux déférents. Ce qui fait que le sperme de l’homme va devenir non fécondant, car l’éjaculat ne va contenir aucun spermatozoïde. L’avantage de cette méthode c’est son efficacité quasi à 100%. De plus il n’y a aucune répercussion sur la virilité ni sur la libido. L’intervention ne nécessite pas une hospitalisation. Elle ne dure qu’environ 10 minutes. Elle se pratique sous anesthésie locale. Étant donné que c’est un point de non-retour, une ou des séances de counselling doit précéder l’opération. Maintenant c’est quoi la vasovasostomie ?

Vasovasostomie : pour qui ?

Comme il a été dit précédemment, la vasectomie est une méthode définitive. Cependant il arrive que la décision ait été prise un peu à la légère. Est-il possible de renverser la tendance ? Apparemment oui, en acceptant de revenir sur la table d’opération pour la vasovasostomie. Elle est indiquée pour celui qui revient sur sa décision et désire de nouveau procréer. Son but de la c’est de rendre de nouveau perméables les canaux déférents. Les spermatozoïdes produits peuvent de nouveau emprunter la voie normale pour rendre le sperme à nouveau fécondant. Ici, dans la plupart des cas, l’intervention va se faire sous anesthésie générale. Quoiqu’elle puisse se pratiquer également sous anesthésie locale. Le seul problème c’est que le taux de réussite est encore assez bas. Elle dépend de la distance entre la vasectomie et la vasovasostomie. Pratiquée avant dix ans après la vasectomie, le taux de réussite est plus élevé. Au-delà de dix ans, le retour de la fertilité est plus aléatoire.