Zoom sur l’effet des contraceptifs hormonaux

Zoom sur l’effet des contraceptifs hormonaux

décembre 10, 2018 0 Par admin

Depuis le scandale de 2013 sur les contraceptifs, les Françaises sont de plus en plus inquiètes sur les méfaits de ce traitement. À côté de cette méfiance, les plaintes sur les effets secondaires des dispositifs contraceptifs comme le stérilet ne cessent d’augmenter. Mais les contraceptifs hormonaux ont – ils vraiment un impact sur la santé ? Les réponses à toutes vos questions dans cet article.

Effet des contraceptifs hormonaux sur l’organisme

Les contraceptifs hormonaux contiennent en général de la progestérone et des œstrogènes. Ce sont ces hormones qui vont agir sur les ovaires et l’utérus pour empêcher l’ovulation. La méthode contraceptive se fait ainsi en mettant en repos deux organes. Cependant, l’impact de ce blocage ne reste pas sur ces organes précités. Certains organes récepteurs d’hormones sont également touchés. Pourtant les hormones participent activement au bon fonctionnement de l’organisme. Les œstrogènes interviennent par exemple dans le développement du système cardiovasculaire et du cerveau. Aussi, un excès de cette hormone dans l’organisme provoque des migraines et des douleurs au niveau du sein. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut immédiatement changer de contraceptif quand des effets indésirables sont constatés. Puisque les deux hormones, les œstrogènes et la progestérone travaillent en synergie, il faut impérativement assurer leur équilibre. Concrètement, un bon contraceptif doit contenir un dosage équilibré d’hormone adapté à l’organisme de la personne. Si ce n’est pas le cas, les effets indésirables risquent d’apparaître.

Des cas de troubles veineux

Les contraceptifs hormonaux peuvent avoir des impacts négatifs sur le système veineux. En effet, les hormones de synthèse utilisées dans ces dispositifs malmènent le système. Les varicosités, c’est-à-dire l’éclatement des petits vaisseaux, sont pour la plupart dues aux pilules contraceptives. Même à faible dose, elles peuvent avoir des effets indésirables sur l’organisme. Chez certaines personnes, les contraceptifs hormonaux ont pour conséquence des phlébites. Ces dernières provoquent par la suite une embolie pulmonaire. Aussi, pour personnes favorables à l’apparition de varice et de phlébite, les contraceptions sans œstrogènes sont recommandées. Le stérilet hormonal ou implant hormonal en fait par exemple partie. Les contraceptifs à base d’œstrogènes sont également déconseillés pour les femmes hypertendues. Ils présentent des dangers pour la santé au-delà de 40 ans.